A la recherche de l’homme à la caméra

Un documentaire de Boutheyna Bouslama
En coproduction avec 24 images (FR)
Avec le soutien du Doha Film Institute, de l’OFC et de Films pour un seul monde

« À la recherche de l’homme à la caméra » suit l’enquête menée par la narratrice à la recherche de Seymo, un ami d’enfance avec qui elle jouait jadis dans les rues de Homs. Aujourd’hui, Seymo est devenu Oussama Al Habbali, prisonnier du régime syrien depuis 2012 pour ses activités de militantisme.

***

Seeking the Man with the Camera

The documentary follows the investigation led by the narrator when she seeks to find the young Seymo, a childhood friend with whom she used to play in the streets of Homs. Today, Seymo has become Oussama Al Habbali. He has been detained by the Syrian government since 2012 for his media activism.

Au large

Un court-métrage de Natalia Ducrey
En coproduction avec la Radio Télévision Suisse et Avenue B (FR).

C’est l’été, Juliette, presque vingt ans, et sa meilleure amie Lisa vivent sur l’île d’Yeu, au large de la France. Elles ont toujours habité là. Entre les soirées trop arrosées au bar du coin, les garçons de l’île et les touristes qui ne font que passer, le film dresse le portrait de deux filles qui cherchent un peu de liberté dans ce monde confiné.

***

Offshore

It is summertime. Juliette, 20, and her best friend Lisa live on a small island off the coast of France. They have always lived there. In between the alcohol-fused nights at the island’s only bar, the local boys and, above all else, the tourists, the film introduces us to two girls who are seeking a little freedom.

Des moutons et des hommes

Un documentaire de Karim Sayad
En coproduction avec Norte Productions (France)
Avec le soutien du Doha Film Institute, de Cineforom, de l’OFC et du CNC

Le terrain vague attenant à la Cité d’urgence d’El Harrach connaît une ferveur inhabituelle en cette fin d’après-midi d’été. De grosses sommes d’argent liquide circulent entre les mains d’une centaine de personnes qui crient et s’interpellent bruyamment. Sur le côté, des béliers tenus en laisse par des jeunes hommes fiers, bêlent. Habib, la vingtaine, s’apprête à faire combattre le mouton destiné à être sacrifié par sa famille à l’occasion de la fête de l’Aïd qui approche. Espérant rembourser une partie de l’achat de la bête qui n’a pas manqué de grever le budget mensuel de la famille, Habib joue gros. Alors que les paris sont désormais clos, l’arbitre demande aux maîtres d’approcher leurs moutons. Le combat peut alors commencer.

 ***

Of Sheep and Men

The vacant lot next to El Harrach is witness to unusual thrill and agitation on this late summer afternoon. Big amounts of cash are circulating among the loud crowds. To the side rams, held on leashes by some proud-looking young men, are bleating. Habib and his sheep are getting ready for combat. 

Once all the bets are in, the referee asks the owners to bring their rams to the ring. The fight may now begin. 

Drapeau noir

Un long métrage de fiction réalisé par Germinal Roaux.
Avec le soutien du pour-cent-culturel Migros – Idées de longs métrages

Avec ses grands yeux noirs qui cherchent sans cesse un point auquel se raccrocher, ses cheveux coupés ras qui donnent à son visage une allure sans âge, Samir16 ans, vit avec ses parents et sa petite soeur à Lausanne.
Un soir de février, il leur dit passer la nuit chez un ami, les embrasse, ferme la porte et disparaît. Il a emporté avec lui son passeport, tout l’argent qu’il possède et un billet de ferry acheté sur internet. Il lui faudra deux jours de mer depuis le port italien d’Ancona pour rejoindre les côtes turques, avant de rallier la frontière syrienne par la route. Samir a quitté la Suisse qui l’a vu grandir, pour tenter de sauver son meilleur ami Christian engagé depuis plusieurs mois aux cotés des djihadistes en Syrie. Samir ne parle pas l’arabe, n’a jamais quitté sa famille et personne ne sait ce qui l’attend là-bas.

***

With his big brown eyes that seem to always wander and his short black hair, Samir, 16, lives with his parents and his little sister in Lausanne.
One February night, he tells them that he is spending the night over at his friend’s house and kisses them goodnight before disappearing into the night. He took with him his passport, all his money and a ferry ticket bought on the Internet. It will take him two days at sea to travel from the Italian port of Ancona to Turkey before crossing the border to Syria by car. Samir left Switzerland, his homeland, to try and save his best friend Christian who has chosen to join the Djihad in Syria. Samir doesn’t speak Arabic, never left his family and nobody knows what awaits him in the desert.

Foudre

Un projet de long-métrage écrit par Carmen Jaquier

Avec le soutien du pour-cent-culturel Migros – Idées de longs métrages et de Cinéforom
Lauréat d’une résidence au Moulin d’Andé

En bordure d’un petit village de campagne Suisse, au coeur des bois, un groupe de quatre adolescents explorent l’amour et la violence dans la cabane de leur enfance.

C’est le dernier été de l’année 1900 et l’expérience qu’ils mènent les pousse à la rupture avec le monde, avec eux-même.

***

Thunder

On the border of a small village in the Swiss countryside, a group of four teenagers explore love and violence in their childhood treehouse.

It is the first summer of 1900, their experimenting will lead them to break with the world and themselves.

Frankenstein sur les traces du monstre

Un documentaire de Jérôme Massard

Qu’est-ce qui lie la plus grosse éruption volcanique de l’histoire de l’humanité, celle du Tambora en Indonésie en 1815, et Genève ? La naissance de l’un des monstres mythiques de la littérature moderne occidentale et de la science-fiction : la Créature du Docteur Frankenstein, imaginée sur les bords du lac Léman en 1816.

Nous partons pour un voyage sur les traces croisées de Mary Shelley, du Docteur Frankenstein et de sa Créature à travers des paysages sauvages et tourmentés, du Tambora à l’Océan Glacial Arctique, en passant par Genève, la Mer de glace, la Forêt Noire, l’Ecosse et l’archipel des Orcades. Un voyage visuel illustré d’images d’archives et d’œuvres d’art de ce XIXe siècle romantique où les passions, les sentiments, les mystères de la nature et les rêves deviennent des outils de création majeurs.

Léa Tsemel, avocate

Un documentaire de Rachel Leah Jones & Philippe Bellaiche
En coproduction avec Megafun (CAN) et Home Made Docs (ISR) 

Elle a 72 ans. Incontournable, déterminée, obstinée, increvable, elle ne craint ni de dire ce qu’elle pense, ni de se battre pour les causes qui lui tiennent à coeur. Perdre une bataille non plus ne lui fait pas peur. Léa Tsemel, avocate, défend depuis un demi-siècle la cause des Palestiniens. Aux yeux de ses confrères israéliens, elle défend l’indéfendable.

Le film lui emboîte le pas dans les affaires qu’elle suit en temps réel, en s’attachant particulièrement au cas du plus jeune de ses clients, Ahmad (13 ans), du jour de son arrestation à celui de sa condamnation.

***

Lea Tsemel, Advocate

Lea Tsemel is Israel’s most prominent and controversial human rights lawyer. She defends Palestinians. She was the first, and for many years only Jewish attorney willing to take on political prisoners accused of having “blood on their hands.” Today, her clients include the children of the latest uprising; desperate kids who go into the streets with knives stolen from their mothers’ kitchens.  Never afraid to fight, Lea’s also not afraid to lose a battle. 99% of Lea’s clients get convicted. Yet she continues to demand a fair trial for people classified by the state as “enemies,” to try and get the judges to see the person behind the rubric of the « terrorist. » In fact, that’s what she calls what she does: « trying. » This is a story that revolves around a woman who, in the quest for justice, is willing to get her own hands dirty.

La nouvelle Atlantide

Un projet de Pauline Julier
Lauréat de la première étape du Concours du Pour-cent culturel Migros documentaire-CH

Depuis toujours l’être humain à cherché à connaître l’origine de l’univers. Si nous savons qu’il a commencé il y a 13,799 milliard d’années et pouvons remonter le temps jusqu’à 10 secondes après le big bang, nous ne connaissons que 5% de sa composition. C’est pour découvrir les 95% restant que plusieurs équipes scientifiques du CERN travaillent aujourd’hui à l’étude du Future Circular Collider, nouvel accélérateur de particules de 100 km de circonférence, lové à 300m sous le Lac Léman et englobant la Ville de Genève et le Salève. Cette machine gigantesque, 3 fois plus grande que le célèbre LHC, pourrait voir le jour d’ici 20 ans. Ce film accompagne l’aventure de plusieurs scientifiques qui oeuvrent à la réalisation de ce projet fou et qui contribuent à renforcer l’esprit utopique de la communauté des travailleurs du CERN, tous guidés par un idéal commun : le progrès de la connaissance. En filigrane, il est question d’aborder cette machine comme un nouvel outil de transcendance moderne. En nous offrant la possibilité d’accéder à l’immensité et aux mystères de l’univers, comment nous permet-elle de ressentir quelque chose qui dépasse largement l’humanité et qui, en même temps, la contient ?

***

From the very beginning, Mankind has always tried to understand the origin of the universe. However, today we know only 5% of its composition. It is to discover the other 95% that scientists from the CERN are working on building the Future Circular Collider, a new particle accelerator, 100 kilometers wide and nestled 300 meters deep under Lake Geneva.  

The film will follow several scientists who are pursuing this mad project and contributing to reinforce the spirit of utopia that inhabits the  men and women at the CERN.

Les hirondelles de Kaboul

Un film d’animation réalisé par Zabou Breitman et Elea Gobbe-Mevellec
En coproduction avec Les Armateurs (FR), Mélusine Production (LUX) et Michel Merkt, KNM.

Dans une ville dévastée, soumise à la tyrannie des talibans, quatre existences se croisent. D’un côté, il y a Zunaira et Mohsen qui s’aiment et luttent en silence contre l’obscurantisme ; de l’autre, Mussarat et Atiq qui sombrent lentement dans le désespoir. Leur quotidien, c’est cet enfer poussiéreux et suffocant qu’est devenu Kaboul où il n’existe ni liberté ni dignité. Comment dans ces conditions pourra naitre l’amour ?

 ***

The Swallows of Kabul

Since the ascendancy of the Taliban the lives of Mosheen and his beautiful wife, Zunaira, have been gradually destroyed. Mosheen’s dream of becoming a diplomat has been shattered and Zunaira can no longer even appear on the streets of Kabul unveiled. Atiq is a jailer who guards those who have been condemned to death; the darkness of prison and the wretchedness of his job have seeped into his soul. Atiq’s wife, Musarrat, is suffering from an illness no doctor can cure. Yet, the lives of these four people are about to become inexplicably intertwined, through death and imprisonment to passion and extraordinary self-sacrifice.

L’île sans rivages
Un documentaire de Caroline Cuénod
En coproduction avec la RTS Radio Télévision Suisse et avec le soutien de Cineforom, la ville de Bâle et la Loterie romande.

Un vieil homme parle de ses premiers voyages en mer sur les cargos marchands pendant la guerre alors qu’un jeune officier embarque sur un bateau suisse flambant neuf au Vietnam. Des bateaux suisses en mer, est-ce possible ? Et oui, au cours d’une série de rencontres passionnantes, nous découvrons un aspect bien discret de la Suisse, sa marine marchande et ses stocks alimentaires. Portrait d’un petit pays-île qu’aucune imagination n’arrête pour rêver les solutions d’approvisionnement les plus folles. N’a-t-il d’ailleurs pas été question d’annexer Monaco pour avoir un port suisse en Méditerranée ? 

***

Landlocked

An old man tells us the stories of his first trips at sea on huge cargo boats during the war while toady, a young naval officer prepares to embark on a brand new Swiss ship in Vietnam. Swiss boats navigating the seas, is it possible? The documentary takes us on a journey to better understand the mentality of a small “island-country” and the great imagination required by its everlasting quest for sufficiency. 

L’or du diable
Un documentaire de Michele Pennetta
En coproduction avec Kino Produzioni (Italie)

Avec le soutien de la RSI Radio Televisione Svizzera, de l’OFC et de Cineforom

De nombreuses anciennes mines de soufre parsèment le pied de l’Etna.

A cinq cent mètres sous terre et mal équipé, Santo s’épuise pour extraire l’or du diable, le soufre, et le ramener à la surface pour le revendre. Parfois, les galeries se mettent à gronder et ses gestes se suspendent….

***

The Devil’s Pit

Several sulphur mines burrow at the foot of the Etna.

500 meters deep and ill-equipped, Santo slaves away at extracting sulphur, the precious devil’s gold that he plans to sell. Sometimes, the galeries rumble… 

Milan Noir
Un documentaire de Sergio da Costa et Maya Kosa

Gagnant du concours Migros pour les films documentaires.

Au Centre de Réadaptation Ornithologique (COR), un oiseau sauvage est soigné pendant une année. De son point de vue, nous observons les êtres humains, des sans-emploi bénéficiant de l’aide sociale, qui gravitent autour de lui. Ils sʼoccupent des oiseaux malades et blessés. Cette activité temporaire a pour but de les réintégrer dans le monde du travail.

En suivant le parcours de chacun, le film explore le lien dʼentraide qui se tisse entre lʼhomme et lʼanimal le temps de leur possible guérison.

***

Black Kite

At the Center for Ornithological Readaptation, a wild bird is being cared for during an entire year. Through its point of view, we observe the humans, unemployed and benefitting from social welfare, who gravitate around. As a mean of reinsertion, they take care of the sick and wounded birds.

By following their individual journeys, the film explores the ties that bound men and animals during their time of healing.

Mon cousin anglais

Un documentaire de Karim Sayad
En coproduction avec Norte productions (FR)

Mon cousin Fahed a quitté l’Algérie en 2001 pour s’installer en à Grimsby, petite ville côtière du nord est de l’Angleterre. Régularisé après une décennie de clandestinité forcée, il accueille son neveu Moussa qui rêve de marcher dans ses traces et de réussir come son oncle.

Nico

Un long métrage de fiction réalisé par Halima Ouardiri, en coproduction avec Eyesteelfilm (Canada)

Avec le soutien de la RTS, l’OFC et Cineforom

Sélections :

Sélection au Forum de Namur 2013.
Sélection pour le concours « PITCH THIS! » – Festival International du Film de Toronto (tiff. 2012).
Sélection aux Rencontres du Cinéma Francophone 2013.
Sélection à l’atelier Grand Nord 2016 

Intelligente et fougueuse, Nico est une jeune étudiante fauchée qui se cherche un travail pour l’été. L’offre inattendue de son frère pour un boulot bien payé change sa destinée quand elle accepte de devenir le garde du corps de Manal, une princesse saoudienne en vacances à Genève…

***

Clever and passionate, Nico is a young student looking for a summer job. Her brother’s surprise offer of a well-paid job changes her life when she agrees to become the bodyguard of Manal, a Saudi princess on vacation in Geneva …

Où commence le ciel ?

Un documentaire de Pauline Julier

Dans notre société actuelle, décrite comme laïque et désenchantée, que fait-on avec nos morts ?

Où commence le ciel ? explore les relations qui unissent les vivants et leurs disparus.

Tandis que différentes situations réelles, jouée par des comédiens, exposent les enjeux actuels liés au cadavre, à la cérémonie funéraire et à la perte de repères, un groupe de marionnettes, penseurs et poètes de différentes époques, se retrouvent pour ré-enchanter nos liens aux morts. En réunissant tragédie, contes, histoires, témoignages et pensées théoriques, le film crée une constellation d’éléments communs pour aider à répondre à un besoin existentiel ancestral : prendre soin des morts et s’inscrire dans la continuité d’une communauté. Plusieurs types de représentations, marionnettes, extraits de films et le jeu vidéo, nous invitent ici à plonger dans un monde où vivants et morts bricolent, à partir de leurs héritages, des modes de relation qui leur permettent de vivre ensemble.

***

From the beginning of times, the living and the dead have shared common stories.  In the past, the bodies of the deceased, funerals and mourning were all undertaken by the family and the Church. Today, It has become the realm of professionals of the medical world, undertakers and psychologists. In our secular society, both rational and disenchanted, how do we keep building a relationship with our dead? What are the rituals, the actions and the words used today? The film will take through the concrete locations and imaginary territories, by interrogating practitioners and thinkers about the practices, the heritage and the beliefs that we manufacture today.

Rossetti
Un projet de long-métrage écrit par Joseph Incardona et réalisé par Joëlle Bertossa
Lauréat de la Bourse SSA 2016 pour l’écriture de scénarios de longs métrages de fiction 

Genève, 1996.

Magda Golovine, ressortissante russe, se fait arrêter à la frontière franco-suisse avec près d’un million de Deutsche Marks en liquide planqués dans le coffre de sa Jaguar.
René Rossetti, procureur général à la ténacité légendaire, et l’inspecteur aux affaires financières, Mauro Pizzo, démarrent ensemble une enquête qui les mènera des bureaux cossus d’une banque privée suisse jusqu’aux arcanes du pouvoir russe. 

***

Geneva, 1996.

Magda Golovine, a Russian national, is arrested at the border of France and Switzerland one winter afternoon. In the trunk of her Jaguar lies a briefcase filled with a little under one million Deutsche Mark.
Rene Rossetti, the tenacious District Attorney and Mauro Pizzo of the Financial Investigation Brigade, begin together an investigation that will take them from a suspicious Swiss private bank to the mysterious workings of Russian officials.

Visage(s), virage(s), mirage(s)

Un documentaire de Malena Azzam

Au premier regard, Tana a tout pour être heureuse. Un mari et des enfants qu’elle aime, et qui l’aiment, ainsi que de nombreux amis. Ses multiples talents la conduisent à une vie professionnelle, sociale et relationnelle extrêmement riche. Cependant, quelque chose manque à sa vie. Ou est en trop. Alors, elle voyage. Surtout en Asie, jusqu’au Tibet, où elle rencontre des moines bouddhistes. Les rencontres se succèdent, les voyages se multiplient.

Un jour, ma mère nous annonce qu’elle a décidé de devenir nonne bouddhiste.

Xiao Li et le Portugal en vente

Un documentaire de Maya Kosa et Sergio da Costa

Xiao Li, une jeune albinos chinoise, travaille dans un salon de massages à Lisbonne. Le soir, elle rentre chez elle pour rejoindre son compagnon Dong Chao. Entre questionnements existentiels et problèmes d’intégration, le quotidien de la jeune femme évolue au sein de la communauté chinoise de son quartier. Xiao Li et le Portugal en vente dresse le portrait du couple et en parallèle celui de la communauté chinoise dans le contexte d’une société portugaise en pleine transformation, où l’économie étatique se privatise et les investissements chinois sont toujours plus nombreux.