Sélectionner une page

Challandes

Un documentaire de Fisnik Maxhuni et Benoît Goncerut

En coproduction avec la RTS Radio Télévision Suisse.

 

Le 2 mars 2018, la nouvelle est dans toute la presse sportive helvétique: le Neuchâtelois Bernard Challandes, personnalité du football suisse, est nommé à la tête de l’équipe nationale de football du Kosovo, désormais membre de l’UEFA depuis 2016. Sa mission sera de qualifier les « Dardanët » pour l’Euro 2020.

À bientôt 70 ans, conscient que ce mandat de sélectionneur pourrait bien être son dernier, il qualifie ce job de « méthadone pour la retraite ». Sa passion pour le football n’a aucune limite, son corps oui. Personnage bien connu des médias du pays, sa facette personnelle reste pourtant méconnue du grand public. Derrière l’entraîneur se cache un grand-père d’une sensibilité extrême et angoissé à l’idée de devoir un jour arrêter ce qui le définit: entraîneur de football. Dès lors, le suivre dans la prise en main de l’équipe du Kosovo est l’occasion rêvée de dresser un portrait intime du sulfureux entraîneur neuchâtelois. Une immersion dans l’univers de Bernard Challandes, qui plus est dans un contexte si particulier, est une aubaine. La rencontre entre la plus jeune équipe du monde, qui a tout à construire, et un entraîneur dont la carrière arrive en bout de course, qui servira alors de fil rouge au film. Portrait d’un homme à l’expérience footballistique et humaine hors-du-commun, rêvant aujourd’hui à un dernier coup d’éclat avant le coup de sifflet final.

En montage